Lyon : ce qu’il faut savoir sur la Place Bellecour

Le saviez-vous ? La place Bellecour aurait dû être une gare !

Bellecour, plus grande place piétonne d’Europe
La place Bellecour a été désignée comme étant la plus grande d’Europe pour les piétons. Ses 62 000 m2 de superficie, n’en font pas seulement la plus grande place de Lyon, Bellecour se positionne également sur la 3e marche du podium à l’échelle nationale après la place des Quinconces de Bordeaux (126 00 m2), la place de la Concorde à Paris (86 400 m2).   

Si Bellecour avait été une gare…
L’histoire remonte à 1845. Pour faire sa place dans l’ère du chemin de fer, Lyon envisage d’accueillir une gare. Il est question de la construire place Bellecour. C’est sans compter sur les lyonnais, scandalisés que l’on sacrifie leur place adorée. Le maire en personne s’y oppose lors du conseil municipal du 20 février 1845. On envisage alors de la construire au sud de la Guillotière, le long du Rhône. Changement de cap : Perrache est finalement sélectionné, le 12 novembre 1845, pour accueillir ce grand projet. 

 Des problèmes de livraison
Trônant fièrement sur son destrier, le roi Louis XIV couronné de lauriers est en réalité la seconde statue du Roi Soleil dressée sur la place. La première, réalisée par le sculpteur Martin Desjardins, devait être réalisée en trois ans selon les termes du contrat signé en 1685. Si l’artiste n’acheva son travail que six ans plus tard, la statue n’arriva à destination qu’en 1713, pour être renversée en 1792 pendant les jours noirs de la Révolution. En 1817, le préfet du Rhône propose au sculpteur François Frédéric Lemot, lyonnais d’origine, de reproduire l’effigie. La statue, réalisée à Paris, est acheminée sur un énorme charriot tiré par vingt chevaux. Après treize jours d’un voyage interminable, elle rejoint Lyon pour être enfin inaugurée le 6 novembre 1825.  

PARTAGER :