Lyon : ce que vous ne saviez pas sur la Tour Rose

© DR

Qui ne connait pas la Tour Rose n’est pas lyonnais… ou presque. On vous souffle les secrets de ce lieu emblématique des circuits touristiques à Lyon.

Tour Rose sang
On raconte que le nom de Tour Rose tient à un événement tragique datant du 19e siècle. Refusant l’homme que son père avait choisi pour être son époux, une jeune femme se serait jetée dans le vide du sommet de la tour. Le sang éclaboussé aurait entaché les parois, leur donnant leur couleur actuelle. 

Un bâtiment passé au crible
L’actuelle Tour Rose était autrefois appelée la « Maison du Crible ». La légende raconte qu’elle devait ce nom à son ancien propriétaire Martin de Troyespercepteur des impôts du roi de France. Surnommé “le crible”, il passait les finances des mauvais payeurs au crible –tamis permettant de trier les objets selon leur tailleReceveur général des finances à Lyon de 1544 à 1555, il fut également conseiller de ville en 1539 puis échevin en 1545.  Ce personnage important pour la Ville de Lyon aurait eu un impact majeur dans la reconstruction de l’édifice vers 1550. 

 

Tour Rose : une cour VIP
Si la maison ne présente aucun signe de richesse, il suffit de passer le portail pour découvrir une petite cour surplombée par une tour circulaire monumentale au crépi rose. Totalement invisible depuis l’extérieur, elle abrite un gigantesque escalier-belvédère, ponctué de baies en demi-cercle, faisant office de fenêtres. Au fond à droite de la cour, se trouvent un puit, ainsi que des terrasses et jardins s’étalant sur plusieurs étages. Les anciennes foires à Lyon au 15e et 16e siècles génèrent énormément de passage à Lyon. Les Lyonnais les plus fortunés décidèrent alors de se réunir entre eux dans ce lieu tenu secret afin d’éviter la foule.