Lyon : 1ère ville à visiter en France selon le New York Times

"Soccer, sausage, fresh air". Des atouts qui valent à Lyon la 1ère place du podium français des villes à visiter selon le New York Times © DR
"Soccer, sausage, fresh air". Des atouts qui valent à Lyon la 1ère place du podium français des villes à visiter selon le New York Times © DR

Hits: 0

Le New York Times a dévoilé son classement annuel des 52 villes à visiter en 2019. Si Lyon se place à la 36e position à l’échelle internationale, elle est la 1ère ville incontournable de France.

Lyon a de quoi être fière ! Elle intègre non seulement le classement des 52 lieux incontournables à visiter en 2019 d’après le New York Times. Elle est aussi et surtout la première ville de tout le territoire français à visiter sans plus attendre en 2019, devant Marseille, à la 39e place, seule concurrente française au classement !

 

Tourisme lyonnais : les qualités de la capitale des Gaules
Tout a commencé avec la venue de Ceil Miller Bouchet à Lyon en juin 2018. La journaliste tombe sous le charme de la destination, de son patrimoine architectural et culturel et de sa gastronomie. Les projets hors-norme comme la rénovation du Grand-Hôtel-Dieu et l’ouverture prochaine de la Cité de la Gastronomie, ne font que conforter Ceil dans son choix de proposer Lyon comme « place to visit in 2019 » au New York Times, en septembre 2018. La sélection des destinations par le New York Times est élaborée au cours des réunions de rédaction. « Nous discutons des avantages et des inconvénients de chaque destination suggérée lors d’une réunion marathon (ou de deux) avant de réduire la liste. Notre objectif principal est d’avoir une variété de régions et d’intérêts, avec quelques surprises. Nous essayons également une combinaison représentative, incluant des villes, des régions et même des pays entiers », indique le quotidien américain. Une sélection qui propulse Lyon sur la scène internationale.

“Soccer, sausage and fresh air
“Soccer, sausage and fresh air”, titre le New-York Times sur une photo de Lyon représentée par le Grand Hôtel-Dieu. Comprendre “football, saucisson et air pur”, les trois qualités principales de la Métropole de Lyon selon le célèbre quotidien new-yorkais. Des atouts controversés, que le journal justifie par  :
–  La coupe du monde féminine de football qui se tiendra du 7 juin au 7 juillet au Groupama stadium,
– les 4 000 restaurants présents à Lyon et l’ouverture prochaine de la Cité internationale de la gastronomie au Grand Hôte-Dieu,
– la proximité du Parc national des Ecrins, et de son point culminant à 4 102 m d’altitude. Un lieu de randonnée idéal, selon le journal américain, pour éliminer les “plates of pork sausage” – sans doute une manière de faire allusion aux saucissons lyonnais à cuire ?-.

Lyon : la Métropole qui grimpe… 
Ces dernières décennies, Lyon s’était déjà positionnée sur le devant de la scène européenne avec notamment l’obtention du titre de « Meilleure destination européenne de courts-séjours » en 2016. Une ascension qui s’est poursuivie en 2019 avec l’obtention du titre de  « Capitale Européenne du Smart Tourism 2019 ».  Cette même année, Lyon a également été choisie comme l’une des 10 destinations à visiter par le journal anglais The Independent, tombé sous le charme, notamment, de sa gastronomie : de ses saucissons briochés lyonnais à son Saint-Marcellin, en passant par ses tartes aux pralines et ses Halles Paul Bocuse.
Cette reconnaissance de Lyon parmi les 50 destinations à visiter dans le monde par le New York Times n’est pas seulement flatteuse pour la cité lyonnaise. Elle a également un impact important sur sa visibilité et l’expansion de son tourisme. Le tirage du supplément week-end du New York Times est de 972 774 exemplaires. Sur Internet, ce sont près de 30 millions de visiteurs uniques par mois qui auront accès à cette information. Lyon a sans aucun doute de belles années devant elle…

> Retrouvez l’intégralité du classement du New York Times 52 places to go in 2019