Culture

Histoire de Lyon : l’exposition internationale urbaine de 1914

today 3

Arrière-plan
share close

Retour au 20e siècle. Peu de temps avant la Première Guerre mondiale, Lyon accueille la première exposition internationale urbaine française. Du 1er mai au 11 novembre, la ville présente ses projets de modernité et d’urbanisme.

Pas la première tentative
Avec l’exposition internationale de 1914, c’est la troisième fois que Lyon accueille un tel événement en ville. Les deux précédentes éditions, installées au Parc de la Tête d’Or, ont marqué les esprits de l’époque non pas pour leurs innovations, mais pour les problèmes qui en ont découlé. La première, en 1872, sera secouée par un retard dans les travaux qui repousse son ouverture d’un mois, de nombreux accidents et une perte d’argent colossale. Une nouvelle exposition internationale est tout de même organisée en 1894, en même temps que celle d’Anvers. Si celle-ci semble plus prometteuse, elle sera marquée par l’assassinat de Sadi Carnot, alors président de la République, le 24 juin.

Lyon une ville en progrès
Cette nouvelle exposition, installée dans le quartier de Gerland, a pour but de montrer l’évolution de la ville de Lyon en termes d’urbanisme. Quatre hommes, aujourd’hui emblématique, représentent ce projet : Édouard Herriot, Louis Pradel, Jules Courmont et Tony Garnier.
L’un des lieux principaux de l’exposition n’est autre que le Grand Hall construit par Tony Garnier. L’espace, en travaux depuis 1906, est imaginé pour accueillir les Abattoirs de Lyon et ainsi remplacé ceux de Vaise et Perrache. En 1914, il servira d’exposition pour l’industrie lourde comme le transport.

Une interrogation sur l’hygiène
En lien avec l’urbanisme, avec cette exposition internationale, Lyon souhaite présenter ses progrès en termes d’hygiène. Plus de 800 stands sont ainsi consacrés à ces enjeux majeurs de l’époque. L’exposition présente ainsi des conditions de vie urbaines qui pourraient être meilleures. Un village alpin est même construit pour mettre en avant les pratiques agricoles. Après la Première Guerre mondiale, certaines évolutions découleront de cette impulsion urbaniste et hygiéniste comme les bains douches municipaux de Gerland.

> Photo de Une Kjeld42, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

> Retrouvez sur le site de Lyon Patrimoine toute la présentation de cet événement

Écrit par: AD

Rate it

Article précédent

Nuit de la solidarité

Société

Lyon : une Nuit de la Solidarité organisée le 20 janvier

La ville de Lyon organise pour la première année la Nuit de la Solidarité : une initiative pour aller à la rencontre des personnes sans-abri pour trouver les politiques adéquates. Parcourir la ville et partir à la rencontre les personnes sans-abri le temps d’une nuit : voilà le principe de la Nuit de la Solidarité. Ce concept, qui a vu le jour aux Etats-Unis, s’est installé en France dès 2018 à Paris et […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%