Culture

Histoire de Lyon : le Grand Bazar de Lyon

today

Arrière-plan
share close

Bâtiment emblématique de Lyon, le Grand Bazar fût un temps l’un des commerces les plus importants de la ville. Il vit aujourd’hui une seconde vie qui en fait presque oublier son passé au 20e siècle.

Essor des grands magasins
Retour au 19e siècle. C’est à cette époque qu’apparaissent les premiers grands magasins en France. Le principe de ces commerces est de proposer aux clients une large gamme de produits pour les satisfaire au maximum et leur donner envie de revenir. Le premier à ouvrir ses portes en 1852 est bien évidemment à Paris : il s’agit de l’enseigne Au Bon Marché. À Lyon, il faut attendre 1857 pour voir apparaitre Aux deux Passages dans le 2e arrondissement. Une enseigne, devenue depuis le Printemps que l’on connait, qui attirait plus particulièrement une population bourgeoise. Un peu plus au Nord, près du Cordelier que l’on connait, un autre magasin existe : À la ville de Lyon. Mais la guerre entre les deux enseignes va être féroce et À la ville de Lyon ferme ses portes en 1885. C’est Henry Perrot, fondateur d’Aux Deux Passages, qui rachète le bâtiment. En 1886, le Grand Bazar ouvre ses portes et attire cette fois-ci une clientèle ouvrière.

© Bibliothèque Municipale de Lyon

De l’âge d’or au déclin
Dès son ouverture, le Grand Bazar devient le palais de la consommation des prochaines décennies. L’enseigne va même se lancer dans la livraison à domicile. Rapidement, des travaux vont être lancés pour agrandir le magasin : un entrepôt ouvre ses portes rue Tupin où des dortoirs sont aménagés pour le personnel et des espaces de ventes sont installés dans l’ilot voisin jusqu’en 1914. En 1912, les architectes Bissuel et Chantres ajoutent un étage au bâtiment. Un autre étage sera une nouvelle fois construit en 1926 par Bissuel. Mais au fil du temps, l’activité du Grand Bazar décline jusqu’à ce que les points de vente de l’îlot ajouté et ceux au sous-sol, présents depuis l’ouverture, sont fermés. En 1997, Au Grand Bazar est racheté par Monoprix.

© Bibliothèque Municipale de Lyon

Une destruction qui fait du bruit
Si pour les Lyonnais de l’époque le Grand Bazar était éternel, même après son rachat et sa transformation en Monoprix, ils vont malheureusement apprendre dès les débuts des années 2000 les décisions de la ville et de l’enseigne. Le bâtiment emblématique va être détruit en 2005 pour être reconstruit de façon moderne et surtout répondant aux normes de sécurité. Des habitants vont tenter de s’opposer à cette destruction, jugeant le bâtiment historique. Mais rien n’y fait. En 2007, le nouveau bâtiment en verre imaginé par Jean-Pierre Buffi ouvre ses portes. Il comporte un Monoprix, toujours propriétaire du lieu, un H&M et des bureaux. Il ne reste finalement aujourd’hui aucune trace du Grand Bazar du 20e siècle.

Photo de Une : © Bibliothèque Municipale de Lyon

Écrit par: AD

Rate it

Article précédent

Enfants

Portrait de Lyonnaise : Marion et ses box qui chouchoutent les jeunes mamans

Cette semaine, Vivre Lyon vous présente Marion, fondatrice de Hopi Family : des box cadeaux pour aider les jeunes mamans à mieux vivre la période post-accouchement.  " Bonjour ! Je m’appelle Marion et je me suis lancée dans l’aventure Hopi Family il y a un an environ, car je me suis rendu compte qu’il y avait un réel besoin d’accompagnement en post-partum.  L’histoire de Hopi Family commence pendant mon master […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%