Musique

Musique : ces clips vidéo tournés à Lyon

today

Arrière-plan
share close

Depuis les années 80, le clip est un véritable outil artistique pour les musiciens qui souhaite faire leur promotion. Certains n’hésitent pas à utiliser Lyon et ses alentours pour faire vivre leur art.

Benjamin Biolay, Lyon Presqu’île
Sans grande surprise, avec un titre de chanson pareil, il aurait été difficile pour le chanteur de ne pas rendre hommage à Lyon, la ville qui l’a vu grandir. Dans Lyon Presqu’île, Benjamin Biolay se promène le long de l’image avec en fond un décor lyonnais : « la tour en stylo bille » devant le paysage parsemé de gratte-ciel, les fameuses statues place Bellecour que l’on connaît par cœur ou encore la Gare Saint-Paul, au cœur du 5earrondissement. On voit également un bus TCL, le 74, prêt à nous emmener à Gorge de Loup. Une vidéo qui met en avant tous les atouts de la ville et qui s’apparente presque à jeu pour touy Lyonnais qui déciderait de la regarder et de retrouver chaque détail caché entre les images.

Claudio Capéo, Un Homme Debout
Cette fois-ci, il ne s’agit ni d’une chanson sur Lyon ni d’un artiste du coin. Claudio Capéo, découvert en 2016 dans The Voice, est un chanteur originaire de Mullhouse. La même année, il sort un Homme Debout et son clip qui a été tourné…place Bellecour. Dès les premières images, pas de doute on reconnaît la grande roue et les statues qui sont si chères à nos cœurs. À voir les différents protagonistes du clip, on aurait presque l’impression de nous promener nous aussi dans un Lyon hivernal. Avec plus de 165 mille vues, la chanson est l’un des plus gros succès de l’artiste et a permis à de nombreux internautes de découvrir la Place Bellecour comme s’ils y étaient.

GIMS & Sting, Reste
On est en 2019 et fin août sort le clip de la collaboration entre GIMS, rappeur et chanteur Français, et Sting, artiste Anglais et fondateur du groupe The Police. Quelle surprise de reconnaître dès les premières les lignes rouges de notre métro lyonnais. Les rames de la ligne D se transforment le temps d’une chanson en véritable terrain de jeu pour les deux artistes. C’est au cœur du dépôt Thioley à Vénissieux que le clip a pu être tourné en pleine nuit, à l’abri des regards, alors que Sting était présent en ville pour les Nuits de Fourvière. Une pensée à tous les fans internationaux de Sting qui ont pu découvrir les coulisses du métro lyonnais et à vous qui, peut-être un jour, vous êtes assis à la place que le chanteur britannique.

Écrit par: AD

Rate it

Article précédent

printemps-docks

Green

Lyon : Le Printemps des Docks revient à la Sucrière en novembre

La Sucrière accueille le Printemps des Docks. Un événement axé sur l’art de vivre avec une sélection XXL de marques et de créateurs. Rendez-vous du 19 au 21 novembre. C’est l’événement art de vivre et déco à ne pas louper ! Le Printemps des Docks propose depuis plus de sept ans un lieu de rencontre pour les créateurs, mais aussi du public à la recherche de nouveautés. Cette nouvelle édition sera […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%