Culture

De l’art sous la ville

today

Arrière-plan
share close

La Biennale d’art contemporain de Lyon, Manifesto of fragility, est officiellement lancée, et viendra rythmer le quotidien culturel de la capitale des Gaules pour quelques mois. Un événement artistique qui compte bien s’intégrer dans la ville, jusque dans les souterrains…. 

Cette 16e édition de la Biennale d’art contemporain s’est donnée l’objectif de démocratiser l’art. Pour cela, des oeuvres ont pris place dans des lieux du quotidien tels que la gare la Part-Dieu ou le parking LPA-République. LPA, mécène depuis dix ans de cet événement artistique, accueille pour l’occasion l’oeuvre Minuit chez Roland [31 décembre] d’Aurélie Pétrel. Un fragment de ce labyrinthe de verres photographiques qui se déploie dans la ville, aux usines Fagor-Brandt et au parc de la Tête d’or notamment. « Cette oeuvre est née de deux carnets trouvés à Beyrouth chez un marchand -bouquiniste. Ils appartenaient à une jeune femme lyonnaise partie rejoindre son mari à Beyrouth en 58. Le premier carnet commence par ces mots : Minuit chez Roland [31 décembre] ». Explique l’artiste Aurélie Pétrel. Au fil de ces pages, s’écrit aussi la douloureuse histoire du Liban. 

Instagram will load in the frontend.

Osez les dessous de la ville 

La société LPA s’engage auprès de la ville culturelle lyonnaise depuis des années. Un véritable musée souterrain a d’ailleurs vu le jour au coeur des différents parkings. Des pièces qui racontent, à leur manière, l’histoire et l’urbanisme de Lyon. Pour inciter les usagers à découvrir ces différentes oeuvres, LPA a édité le guide « Osez les dessous de la ville », qui propose trois itinéraires de découverte en centre-ville. 

> Retrouvez ce petit guide dans les différents parcs automobiles LPA et à l’Office de Tourisme. 

Écrit par: CB

Rate it

Article précédent

Ecologie

Direction le Maroc pour les deux crocodiles de la Tête d’or

Les crocodiles du parc zoologique de la Tête d’or ont quitté leur enclos pour rejoindre un nouveau parc à Agadir au Maroc.  Confié au zoo du parc de la Tête d’Or en 1975, ce couple de crocodiles vogue désormais vers de nouveaux horizons, et c’est pour une bonne raison. En ce début du mois de septembre, ils ont pu rejoindre un des grands bassins du Crocoparc d’Agadir. Un parc dédié […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%