Ecologie

Lyon ville nature : végétaliser pour transformer le quotidien des Lyonnais

today

Arrière-plan
share close

Végétalisation de l’espace public, extensions de parcs et réaménagements de squares… découvrez les objectifs et les projets du plan nature de la ville de Lyon. 

En visite à Cibeins, le centre d’approvisionnement en végétaux de la ville de Lyon, Grégory Doucet a présenté son plan nature, ce mardi 3 mai. Un plan qui revêt trois objectifs majeurs, dont celui de s’adapter au changement climatique.
Les récents rapports du GIEC déplorent l’entrée dans l’air du réchauffement climatique avec des pics de chaleur fréquents, notamment au coeur des villes minérales, planter davantage d’arbres et de végétaux permettrait de faire baisser les températures. La végétalisation émet aussi un enjeu de santé publique. « On sait l’importance des végétaux pour la santé des habitants. L’OMS recommande d’avoir, à moins de dix minutes de chez soi, un espace de verdure, pour une meilleure santé physique mais aussi mentale » précise Grégory Doucet. Par ce plan nature, la ville de Lyon vise, avant tout, à préserver et à valoriser la biodiversité, et le savoir-faire lyonnais en matière agricole. 

Le végétal comme fil conducteur de l’urbanisme
Faire de Lyon une ville nature s’accompagne de nombreux projets et aménagements. Cet hiver, c’est près de 1600 arbres qui ont été plantés, de vingt-trois squares réaménagés, de vingt-cinq boisements plantés et de dix-neuf rues aux enfants, conçus et imaginés par les enfants eux-mêmes. « Chacun est acteur de cette végétalisation, les Lyonnais et les Lyonnaises sont les jardiniers de demain » explique Nicola Husson, adjoint délégué à la biodiversité et à la nature en ville. Le végétal devient alors « le fil conducteur de l’urbanisme » et des projets comme la plantation de 413 arbres à la Confluence, de 2000 arbres à la Part-Dieu, la reconfiguration de la place Bachut, dépourvue de verdure, ou encore l’aménagement du Parc des Balmes, une forêt urbaine de 80 hectares, verront le jour pendant le mandat. De nouveaux vergers urbains seront créés, « Le plan verger, c’est refaire du lien avec la terre, du lien entre-nous et avec notre histoire horticole. On plante, notamment, des espèces qui ont, autrefois, poussées ou été créées à Lyon. » ajoute Gauthier Chapuis. 

Écrit par: CB

Rate it

Article précédent

Culture

La Nuit européenne des musées : les expositions à ne pas louper à Lyon

Découvrir des expositions à la tombée de la nuit. C'est le crédo de la Nuit européenne des musées qui célébrera sa 18e édition le 14 mai. À Lyon, les événements ne manquent pas, en voici un  avant-goût.  Une visite en musique  Le Musée d’Art Contemporain invite les visiteurs à déambuler au cœur de ses cinq expositions, le tout dans une ambiance musicale signée Tapage Nocturne. Cette soirée est l’occasion de […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%