Culture

Histoire de Lyon : quand la ville a accueilli les Grand Prix automobiles de France

today

Arrière-plan
share close

Le Grand Prix de France fait partie des épreuves emblématiques pour les compétitions automobiles. Si la course se tient aujourd’hui sur le circuit Paul-Richard au Castellet, Lyon a bel et bien accueilli trois Grand Prix de France.

L’apparition des Grands Prix
En 1904, apparait la FIA, Fédération Internationale de l’Automobile, alors appelé l’Association internationale des automobile-clubs reconnus. C’est l’Automobile Club de France qui est à l’origine de sa création. Si les compétitions automobiles existent depuis la fin du 19e siècle, il faut attendre 1906 pour voir apparaitre les Grand Prix automobiles. Le premier Grand Prix de l’histoire ? Celui de France, imaginé par l’Automobile Club de France ! Cette année-là se produit donc la première saison de Grand Prix Automobiles dont la seule grand épreuve est le Grand Prix de France. Jusqu’en 1971, le Grand Prix de France va se dérouler sur une dizaine de circuits différents dont Reims, Amiens ou encore Lyon.

Trois Grand Prix de l’histoire
En près de trente ans, Lyon a accueilli trois Grand Prix. Le 4 juillet 1914, le Grand Prix de France s’installe à Lyon pour la première fois. Le circuit se fait sur un parcours Lyon-Givors, au départ des Sept-Chemins à Brignais, et forme un triangle de 37,631 km. 20 tours pour un parcours total de 752,62 km sont donc à réaliser pour les pilotes. C’est Christian Lautenschlager, pilote Mercedes, qui remporte ce premier Grand Prix d’avant-guerre pour lequel 300 000 spectateurs se sont déplacés. Il faut attendre dix ans pour voir revenir le Grand Prix de France à Lyon. Le 4 août 1924, se joue sur cette même épreuve le Grand Prix d’Europe instauré l’année précédente. C’est l’Italien Giuseppe Campari qui remporte la course dans son Alfa Romeo. À la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, c’est une nouvelle fois Lyon qui accueille le Grand Prix de France pour son retour dans la saison de Grand Prix en 1947. Et cette fois-ci, direction Parilly pour un circuit d’une longueur de 7,289 km. C’est le Monégasque Louis Chiron qui monte sur la première marche du podium au terme de 4h de course.

Disparition des Grand Prix lyonnais
L’année 1947 marque le dernier Grand Prix de France se déroulant à Lyon. Ce jour-là, le pilote Pierre Levegh perd le contrôle de sa voiture et touche la foule, blessant plusieurs spectateurs dont trois mortellement. Après des essais sur divers circuits, le Grand Prix de France s’installe principalement sur le circuit Paul-Ricard au Castellet de 1971 à 1990 et de nouveau à partir de 2018 lorsque le Grand Prix de France fait son retour dans le championnat de la FIA. Entre temps, c’est le circuit de Magny-Cours, dans la Niève, qui accueille de nombreuses compétitions entre 1991 et 2008.

Photos de Une et dans l’article : © Bibliothèque nationale de France

Écrit par: AD

Rate it

Article précédent

Société

Portrait de Lyonnais : l’association Weavers France

Cette semaine, nous vous présentons Weavers France, une association qui accompagne les personnes exilées dans leur parcours professionnel.  « Nous sommes Weavers France, une association qui œuvre pour faciliter l’intégration et le recrutement des personnes exilées.  C’est en 2019, que le mouvement citoyen lyonnais Tissu Solidaire devient Weavers France. Alors, depuis 3 ans, nous accompagnons les personnes exilées tout au long de leur parcours, de leurs premiers pas en France jusqu’au […]

today

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%