Histoire de Lyon : le théâtre maudit des Célestins

Plus beau théâtre de Lyon, le Théâtre des Célestins fut autrefois un couvent à l’existence périlleuse. Le saviez-vous ?

 

Le théâtre d’un couvent maudit
Frappé par la malchance, l’établissement subit :

– un premier incendie sous Louis XII

– en 1562, il fut saccagé par les huguenots.

– en 1584, une épidémie de peste emporte la moitié des religieux.

– quelques années plus tard, en 1622, un second incendie frappe le théâtre des Célestins,

– Un troisième incendie ravage les bâtiments et détruit la bibliothèque en 1744. Le couvent ne comprend alors plus que douze moines.


Du couvent au théâtre

En 1792, l’architecte dijonnais Gille -dit Colson- construit un théâtre. Ouvert en avril de cette même année, le théâtre des Variétés devient théâtre des Célestins. Il connait rapidement un franc succès auprès d’un public populaire.
Poursuivi par le mauvais sort, le théâtre est ravagé par un incendie dans la nuit du 2 au 3 avril 1871. L’architecte lyonnais Gaspard André construit un nouvel édifice inauguré en août 1877. Il brûle à son tour une nuit de mai 1880…

 

 

 

 

Source : Lyon, secret et insolite, Gérard Corneloup, éditions Les Beaux Jours.