Healthy

Epilation définitive à Lyon : démêler le vrai du faux

today

Arrière-plan
share close

Rasage, cire, épilateur électrique… Parce que l’épilation est une vraie corvée pour celles et ceux qui ne souhaitent pas conserver leur pilosité, nous sommes allés voir du côté de l’épilation au laser, au centre laser Lyon plus précisément, si l’herbe était plus verte. Et on a été bluffés !  

 

L’épilation au laser est douloureuse.
FAUX.  À chacun son degré de sensibilité, c’est évident. Mais force est de constater que l’épilation au laser n’est guère plus douloureuse que l’épilateur électrique ou la cire épilatoire. À la différence près qu’en amont d’une séance d’épilation au laser, une crème censée réduire la sensibilité peut être appliquée -sur ordonnance du médecin du centre laser-. Seule exception à la règle : les menstruations ont une incidence directe sur la sensibilité accrue en cette période mensuelle.

Tout le monde peut le faire.
FAUX. L’épilation au laser ne se pratique pas sur les femmes enceintes ou allaitantes, de même que les personnes n’ayant pas terminé leur puberté. L’idéal, pour une efficacité optimale, étant une peau claire et un poil foncé, plus chargé en mélanine. 

L’épilation au laser efficace dès la première séance.
VRAI. Incroyable mais vrai ! L’épilation au laser produit des résultats dès la première séance : les poils sont plus fins et la pousse plus lente, quelle que soit la zone traitée : jambes, maillot, aisselles…  Et ça change la vie !  Vous n’hésiterez plus à sortir jambes nues. Cerise sur le gâteau : les poils incarnés qui disparaissent comme par magie. La peau est non seulement libérée de ses poils, elle change également d’aspect, devenant lisse et soyeuse.

L’épilation au laser coûte cher
VRAI ET FAUX. Une épilation est en effet onéreuse  à court terme. (À partir de 185 € la séance d’épilation « maillot classique et aisselle », sachant qu’un traitement complet comporte une moyenne de 8 à 10 séances). À long terme, si l’on prend en compte les rendez-vous chez l’esthéticienne et l’achat de matériel pour une épilation « home-made », l’épilation au laser est sans aucun doute rentable, sans oublier la tranquillité d’esprit et le temps de vie gagné.

On peut commencer les séances d’épilation n’importe quand
FAUX. Pour une épilation au laser sans risques, la peau ne doit pas avoir été exposée au soleil le mois précédent la séance. Mieux vaut éviter la période estivale. Si l’automne est la période idéale pour être prête l’été suivant, il est possible de débuter les séances en hiver ou même au printemps, et de faire une pause pendant la saison estivale, avant de continuer le traitement plus tard.

On peut épiler toutes les zones au laser
FAUX. Le laser fonctionne extrêmement bien pour traiter les jambes, les aisselles, le maillot –plus difficile au niveau des grandes lèvres pour les femmes -, le dos, les fesses et les parties génitales des hommes. Il est déconseillé pour le visage et les zones du corps recouvertes de duvet comme l’abdomen ou les biceps, au risque de produire l’effet inverse en stimulant paradoxalement la repousse du poil.

Il n’y a pas de différence entre l’épilation à la lumière pulsée et l’épilation au laser.
FAUX. L’épilation au laser est un acte médical légiféré qui ne doit être réalisé que par un médecin diplômé et formé au laser. Il ne peut pas être délégué, même à une infirmière. En pratique, il a pour spécificité de ne détruire que la racine du poil. Le laser constitue une lumière pure et concentrée, qui ne peut viser qu’une cible unique. La lumière pulsée, au contraire, va traiter la zone de manière plus grossière, absorbant au passage l’environnement de la cible au lieu de se concentrer sur la mélanine contenue dans le bulbe du poil. Au meilleur des cas elle affinera le poil, au pire elle entraînera des brûlures cutanées.

 

> Plus d’informations sur le Centre laser Lyon, 27 rue Godefroy (Lyon 3e)

Écrit par: La rédaction

Rate it

Article précédent

Green

Cultiver un jardin dans les rues de Lyon

Participez à l'embellissement des rues de Lyon se semant des graines de verdure. Programme entrepris il y a déjà 15 ans, "Lyon, ville nature" propose de transformer une rue minérale en rue végétalisée. L'occasion de redonner vie à un quartier en investissant les pieds d'arbres, jardinières, squares, ou encore en créant des espaces verts sur les trottoirs lyonnais via des micro-implantations Florales.   Jardins de rue : la Ville de […]

today


0%