Société

Lyon : ce qu’il faut savoir sur le jardin des curiosités

today 8

Arrière-plan
share close

Parc lyonnais de 6 000 m2 prisé des photographes pour son mobilier urbain et sa vue imprenable sur Lyon, le jardin des curiosités et ses secrets surplomblent la ville depuis les hauteurs de Saint-Just dans le 5e arrondissement.

 

Joyeux anniversaire !
Ouvert au public depuis 2001, le jardin des curiosités a été offert à Lyon par la ville de Montréal à l’occasion du vingtième anniversaire des relations de coopération avec le territoire. Ses concepteurs ont souhaité faire de ce belvédère « un lieu accueillant et émouvant, propre à la connaissance, à la contemplation, au rêve et à la détente ».

 

Montréal s’invite à Lyon
L’aménagement du site a été imaginé autour d’une trame est-ouest (Montréal-Lyon) bordée de frênes du portail à la zone boisée. Ses jardins thématiques évoquent la stratification de Montréal, du fleuve au Mont-Royal et l’organisation orthogonale de la ville au fil des saisons. La structure du jardin, suspendu à la colline au-dessus des toits de Lyon, est comme un écho au pont Jacques Cartier sur le Saint-Laurent.

Chaises poétiques
Le parc est parsemé de six chaises, scellées au sol, réalisées par le sculpteur québécois Michel Goulet. Chacune renferme des inscriptions invitant à contempler le réel, l’absent ou l’imaginé. Elles rappellent volontairement Les Leçons singulières (1990), une autre œuvre de l’artiste qui se trouve au parc Lafontaine et sur la place Roy à Montréal. Les deux œuvres ont en commun d’occuper un belvédère : à Lyon, il s’agit de la colline de Fourvière. Sur le siège d’une des chaises, on peut lire : « On m’a dit que, des hauteurs de Lyon, à la limite du regard, on pouvait quelquefois voir, à plus de cent cinquante kilomètres, là où le soleil se lève, le sommet du Mont-Blanc. » Le texte invite à vérifier si le sommet du Mont-Blanc est visible au moment où l’on s’y trouve, générant une double expérience du regard, celle de la lecture et celle de l’observation du paysage.

 

Sources : CAUE69 et Projets de paysage 

Écrit par: La rédaction

Rate it

Article précédent

Société

TCL Lyon : une nouvelle ligne relie Bellecour à Irigny

Depuis le 4 janvier, la ligne lyonnaise de bus 15E connecte Irigny Gare d’Yvours à Lyon Bellecour en 15 min et sans arrêt intermédiaire. La nouvelle ligne de bus mise en place par le Sytral relie les deux destinations lyonnaises via la voie réservée au covoiturage sur la M7, bénéficiant d'un accès de circulation prioritaire. La ligne 15E rejoint le pôle multimodal d’Yvours qui comprend une gare TER, des bus […]

today 1

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


A TELECHARGER SUR

0%