play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
chevron_left
  • cover play_arrow

    Radio Lyon Vivre Lyon radio

Culture

Histoire de Lyon : Opéra national de Lyon

today 1

Arrière-plan
share close

Histoire de Lyon : Opéra National de Lyon 

Trônant fièrement sur la Place de la Comédie fait partie des bâtiments les plus emblématiques de la capitale des Gaules. Entre histoire et modernité, découvrez l’histoire de ce « nouvel opéra ». 

Tout commence en 1754, quand Jacques-Germain Soufflot,  qui s’est aussi occupé des travaux de transformation du Grand Hotel Dieu, a eu pour mission de réaliser le Grand Théâtre. Ce dernier est malheureusement ravagé en 1826 par un incendie. Quelques années plus tard, la municipalité de Lyon prend la décision de construire un nouveau Grand Théâtre. Elle confie ce projet aux architectes Antoine-Marie Chenavard et Jean-Marie Pollet. Ce nouveau lieu culturel est inauguré en 1831, quelques mois avant la première révolte des Canuts.  

© Bibliothèque municipale de Lyon

Les Muses de l’Opéra 

La façade de l’Opéra est restaurée en 1842 par l’architecte René Dardel. En 1863, on installe huit sculptures sur la façade de l’Opéra. Elles représentent les célèbres Muses de la mythologie grecque, filles de Zeus et de Mnémosyne. Chacune représente un art, comme Melpomène et la tragédie, Thalia et la comédie, ou Terpsichore et la poésie lyrique. Il manque bel et bien une des Muses, Uranie qui représente l’astronomie. Par manque de place ou simplement parce que la science de l’astronomie n’est pas un art, la raison n’a jamais été clairement énoncée. 

Le « Nouvel » Opéra 

Au fil des années, le bâtiment s’abîme et devient vétuste. En 1986,  l’architecte Jean Nouvel décroche le contrat de rénovation de l’opéra. Il ne garde, de l’ancien théâtre, que les quatre façades et le foyer public. Il repense complètement l’architecture et l’ambiance du bâtiment, où il mélange ancien et moderne. 

Image de Une : Bibliothèque municipale de Lyon 

Écrit par: CB

Rate it

Article précédent


0%