Bernard Pivot vole au secours du musée des Tissus de Lyon

Lors d’une visite, Bernard Pivot a dénoncé la prochaine fermeture du musée des Tissus de Lyon et a lancé un appel pour trouver de nouveaux financements.

Un nouvel espoir pour le Musée des Tissus de Lyon? Bernard Pivot, l’homme de lettres d’origine lyonnaise a dénoncé la prochaine fermeture du musée le 15 septembre lors d’une visite de la nouvelle exposition à l’affiche.

Alors qu’une réunion décisive pour l’avenir du musée des Tissus de Lyon, menacé de fermeture faute de financements, doit se tenir le 6 octobre, cette intervention est vue d’un bon oeil par les défenseurs du musée. « Il n’est pas possible que ce musée disparaisse, on est tombé sur la tête ! » a lancé l’homme indigné, rapporte l’AFP.

« La soierie à Lyon, c’est comme le champagne à Reims ou les images à Epinal, c’est une référence incontournable d’une ville d’industrie, de commerce et d’art« . « Fermer le musée des Tissus, c’est trouer la mémoire de Lyon, c’est déchirer son passé, pire, c’est mépriser les canuts et leur travail, et l’industrie textile de Lyon et sa région« , a-t-il encore ajouté.

Un appel lancé

« Je ne peux pas croire que le nouveau maire de Lyon, Georges Képénékian, chargé de la culture, puisse accepter la disparition de ce haut lieu de la culture lyonnaise et universelle. Je ne peux pas croire que l’ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, accepte de fermer ce musée. » a déclaré le journaliste, lançant un appel aux élus qui refusent de s’investir financièrement pour sauver le musée.

PARTAGER :