8 décembre : solidaires avec les Lumignons du coeur

La Ville de Lyon lance ses Lumignons du Coeur pour le 8 décembre. L’occasion de participer à une oeuvre collaborative en faisant une bonne action.

C’est la tradition : chaque 8 décembre les Lyonnais et visiteurs sont invités à déposer des lumignons sur le rebord de leur fenêtre. Chaque année, c’est aussi l’occasion de faire preuve de générosité avec l’opération des Lumignons du Coeur, dans l’esprit originel de la Fête des Lumières.

Participer à une oeuvre lumineuse collaborative

Pour participer, c’est simple. Il vous suffit d’acheter un ou plusieurs Lumignons du Cœur – 2 € l’unité- dans l’un des points Informations de la Fête des Lumières, à l’Office du Tourisme, ou dans les stands et boutiques de la Presqu’île. Puis rendez-vous place Sathonay, à Lyon 1er, pour participer à la création d’une scénographie lumineuse.


Des lumignons pour rendre le sourire aux enfants malades

Les bénéfices des ventes de ces lumignons sont reversés à une association caritative, différente chaque année. Pour cette édition 2018 de la Fête des Lumières, les Lumignons du Cœur mettent à l’honneur l’Association Docteur CLOWN qui fait intervenir des clowns, jongleurs et magiciens professionnels auprès d’enfants hospitalisés.

 

—————————————

(c) pixel2103

L’histoire du 8 décembre
La tradition lyonnaise des lumignons remonte à 1850. Année pendant laquelle les autorités religieuses organisèrent un concours pour la réalisation d’une statue religieuse au sommet du clocher de la chapelle de Fourvière. C’est au sculpteur Joseph-Hugues Fabisch que revient la réalisation de la statue de la Vierge Marie dans son ateliers des quais de Saône.
Le 8 septembre 1852, jour de l’inauguration, son atelier est inondé par la crue de la Saône. Reportée au 8 décembre, la célébration est de nouveau victime de malchance, contrariée par des pluies torrentielles.
Lorsque le ciel se dégage enfin, les Lyonnais disposent spontanément des bougies à leurs fenêtres. À la nuit tombée, la ville entière est illuminée. Les autorités religieuses suivent le mouvement et la chapelle de Fourvière apparaît alors dans la nuit.
Depuis ce soir là, la tradition se perpétue.

PARTAGER :